Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pôle Sport Nature Orientation

Actualités et nouvelles du club des chasseurs de balises -St pierre de clairac Castelculier


Grand Raid des Pyrénées

Publié par Michel Poujon sur 9 Septembre 2011, 14:04pm

Catégories : récit de course

 

emoticones-texte-txt-162

 

 

27 août 2011 

Site : St Lary Pic du midi Barèges

Distance : 80 km et 5000m de dénivelé positif 

Après deux années à suivre la course en tant que spectateur, l’envie de relever le défi a été plus forte que la crainte du risque d’abandon. J’ai pris la décision dès le début de l’année de participer à cette merveilleuse aventure. Cela m’a demandé d’envisager une préparation spécifique aux courses de longues distances avec 3 sorties minimum par semaine et une sortie plus longue d’environ 2h. En en juillet et août j’ai adapté les sorties en évitant le surentraînement et en alternant course et marche sur des dénivelés de 1200 à 1500m. La préparation du matériel a également été importante : chaussures, bâtons et  tout particulièrement le sac et le matériel de sécurité obligatoire. Il a fallu tester la course avec le sac à dos et adapter le poids et la répartition pour un meilleur confort au niveau du dos. En mars, un  petit souci de santé vient  compliquer un peu plus la tâche. J’apprends que je suis diabétique avec tous les problèmes d’alimentation que cela implique. Ca tombe mal ! L’alimentation sur un raid de ce type n’est pas des plus simples. Me voilà parti à explorer les différentes voies de nutrition compatibles avec cette maladie et les besoins en énergie pour une course de cette ampleur ! 

Vendredi 26 août : briefing de course, le départ de l’ultra 160km de ce matin a été retardé de 2h et la montée au pic du midi supprimée, mais pour nous pas de souci. « Apéro » léger de bienvenue à tous les coureurs  et accompagnateurs au camping du Lustou, puis « pasta party » et un bon sommeil.

DSC04235

 

Samedi 25 août : 4h00   réveil et petit déjeuner, ma coéquipière avec qui nous avons décidé de cette première participation est un peu stressé par l’enjeu

                     4h45  nous passons l’enregistrement et nous voilà dans l’aire de départ, ……il n’y a pas beaucoup de « blaireau » et  nous ne voyons que des gens à priori bien préparés que ce soit sur le plan matériel ou « gambettes »……..

                     5h00  c’est parti pour 2 km de route, nous sommes dans les derniers et découvrons le superbe spectacle de 800 coureurs et autant de lampes frontales, et oui il fait nuit, et restons prudents quant à l’allure à adopter. Les nombreux spectateurs font sonner les cloches, applaudissent….et bientôt voilà le premier raidillon qui va durer 10 km pour 1400m de montée. Nous sommes en forme et remontons près de 150 concurrents jusqu’au col de portet et après une petite descente 1  ravitaillement avec un super accueil de tous les bénévoles de l’organisation, ce qui sera vrai tout au long du parcours, merci à eux. Retour à la course en direction du col de Bastannet soit 8km pour 500m de montée. Premier souci et faute d’un débutant. En voulant manger un moment d’inattention et mon pied glisse sur une pierre, coup au genou, contracture, et pendant une heure et demi je souffre de débuts de crampes à chaque pas. Ca devient très dur. La température est descendue autour de zéro et un peu de neige nous a précédés.

DSC04251DSC04278

Le 2  ravitaillement après la longue descente vers Artigues est le bienvenu avec  massage, boisson et repas le tout en un quart d’heure, mais ça va mieux pour moi alors que ma coéquipière commence à souffrir de maux de ventre, de toute façon ce n’est pas le moment de se plaindre car nous voilà au pied du « morceau » de ce raid, le Pic du Midi, 10km et 1700m à monter !! Pas de problème, la montée se passe pour le mieux dans la souffrance des cuisses, mais la tête tient bon.

DSC04249DSC04280

Le moral est essentiel pour la réussite de ces raids. Il  faut être tenace et y croire même dans les moments difficiles. Depuis là-haut on se dit maintenant c’est la descente sur 10km -1500m, facile…., et bien non , non et non, c’est horrible, nous souffrons énormément des cuisses et rêvons de monter………..3e ravitaillement et nos vœux sont exaucés, c’est reparti pour 8km +100m, et nous avons toujours mal……..Col de Bareges, descente finale épuisante sur 20km avec un dernier petit col et la délivrance en rentrant dans le village de Vielle Aure.

DSC04291

Sons de cloches, applaudissement, les supporters et les enfants qui nous ont suivis tout au long du parcours nous accompagnent jusqu’à la ligne d’arrivée. Pointage, remise du tee-shirt de « finisher » emoticones-content-059, bisous, tout est là pour savourer la réussite en 19h21 de cette merveilleuse aventure qui nous a fait découvrir de merveilleux paysages et partager des moments de souffrance et de joie .

DSC04294DSC04296

 

Dernière envie, recommencer !

 

 

emoticones-byebye-022

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents